"Le banc"

Publications
Corps de texte

(English below)

Le banc / The bench

Les photographies de Pierre Leblanc sont de la pure poésie. Elles agissent comme des traits de lumière qui nous extraient de nos obscurités, de celles qui nous empêchent de voir l’autre. Homme des lumières, bien au-delà des éclairages qu’il dirige sur des gammes étendues, Pierre Leblanc révèle des situations, des regards qu’il capte tous les jours par son regard attentif du quotidien. De ce qui paraît à beaucoup comme uniquement des banalités, son œil en tire des images qui un jour déclencheront le besoin d’une photographie.

Ainsi dans cette magnifique série intitulée « Le banc », les accessoires, les vêtements, les poses, les couleurs, les saisons sont au service d’une mise en scène maîtrisée par un cadrage juste car sûr de son objectif : atteindre la plus grande intensité.

Le noir environnant – jusqu’aux cadres – permet la projection d’une lueur interrogative. Les formats sont suffisamment grands pour happer de loin… et imperceptiblement vous vous approchez d’eux car les personnages vous parlent pour que vous les rejoignez. Une conversation intime naît dans le silence.

Pierre Leblanc est un homme plutôt discret, mais son travail est éclatant, plein de force. Reconnu internationalement dans un monde de concurrence rude – les talents sont nombreux – il faut avoir un œil unique pour que le public et vos pairs retiennent votre nom par vos oeuvres. Récemment Pierre Leblanc a obtenu le 3ème prix du concours européen Wipplay/Polka sur le thème « Brumes ». Une récompense qui, espérons-le, facilitera la poursuite d’une œuvre bien positionnée sur une trace rigoureuse et originale qui devrait porter loin.

Daniel Chaize

 

The bench

In the construction of his human comedy, Pierre Leblanc culminates in the coherent conciliation of social and artistic dimensions. This balance is pretty rare to be indicated. More than a moralist, Pierre is an inspired aesthete who invents the visual pamphlet. He exhausts and sends signs of solidarity, messages of tenderness, he carries by the picture, in a brutal and incisive way, noble ideas, he does not hesitate to intersperse its visual declarations of unusual and funny bombs and on the stage of its objective, all the human theatre is played, sordid to funny, vile to poignant.

Everything is played out, everything takes place in the great human barnum, splendour and misery. Everything, with an acuteness, a devastating efficiency, is said about the being: the monster, the fallen angel, the animal, the meat, the flesh, the cold vertebrate, the ugly, the soiled, the malicious, the puppet, the shiver, the emotional, the misfit, the overwhelming… Work also consists of uncompromising radiography of humankind.

The purpose here is not (only) to entice but to impact, rattle, destabilize, fluster, affect. The aim is to perforate the membrane of shifty and superficial look. Its photographs are occasions of duels, or embraces, confrontations or complicities, pictures which generate tensions, reactions, which take out the viewer of this kind of floating placidity which characterizes too often the look of the cultural tourist…

- Denys-Louis Colaux

 

Formats et tirages

  • Impression jet d'encre sur papiers Fine Art Rag Bright White 310g
  • Contrecollage sur Dibond 3mm
  • Tirages limités à 8 exemplaires / certficat d'authenticité
  • Caisse américaine avec châssis réhausseur

 

Tarifs

Si vous désirez acquérir une des photographies de cette série, vous pouvez me joindre par mail : contact@pierreleblanc.be

 

Ces photographies sont soumises à la législation française sur le droit d'auteur selon l'article L.111-1 du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction même partielle sans consentement écrit de l'auteur est considéré comme contrefaçon.