< personal work

"Discriminations"

#Le lieu de résidence #Les 20 critères de discrimination
#Les opinions politiques #Les 20 critères de discrimination
#La maladie #Les 20 critères de discrimination
#Handicap #Les 20 critères de discrimination
#L'âge #Les 20 critères de discrimination
#Le sexe #Les 20 critères de discrimination
#L'identité sexuelle #Les 20 critères de discrimination
#La situation de famille #Les 20 critères de discrimination
#L'origine #Les 20 critères de discrimination
#La grossesse #Les 20 critères de discrimination
#Le syndicat #Les 20 critères de discrimination
#L'orientation sexuelle #Les 20 critères de discrimination
#Le patronyme #Les 20 critères de discrimination
#L'apparence physique #Les 20 critères de discrimination
#La religion #Les 20 critères de discrimination
#La race #Les 20 critères de discrimination
#Les moeurs #Les 20 critères de discrimination
#Caractéristiques génétiques #Les 20 critères de discrimination

 

 

PUBLICATIONS :

 

Italy : Vogue Italia (Novembre 2016)

France : O, le cahier des tendances du Nouvel Obs (Avril 2016)

France : L'Express (Avril 2016)

France : L'Oeil de la Photographie (Avril 2016)

France : Le Parisien (Avril 2016)

Chine : The Eye Of Photography (April 2016)

France : Lien Social - L'actualité sociale autrement (Avril 2016)

France : L'Onde Bleue (Avril 2016)

France : The ARTchemists (Avril 2016)

 

 

EXPOSITIONS :

 

28/09 au 22/10/17 au festival de photographies contemporaines KeO2017 / 81000 Albi

19 Novembre 2016 : Exposition au Théâtre des Roches / 93100 Montreuil

Mars-Avril 2016 : Centre d'Art Contemporain le "116" / 93100 Montreuil

 

 

Français / English / Chinese :

 

 

Les terribles et poignants cachots existentiels de Pierre Leblanc

Le photographe Pierre Leblanc, magistral compositeur de tableaux photographiques, humaniste corrosif et intransigeant, véritable pamphlétaire de l’image, débarque avec une nouvelle suite de vingt oeuvres.

 

(...) Pierre Leblanc propose, affûtée, aiguisée et tranchante, une nouvelle série de sa vision photographique de la comédie humaine. Assisté de son chef opérateur David Le Mevel, il perpétue sa vigoureuse, satyrique et poétique geste d’empêcheur de détourner en rond.

Ici, dans l’espace étroit, délétère et suffocant d’une geôle qui métaphorise les cachots existentiels (physiques, psychologiques ou mentaux), il revient en force avec une mise en scène féroce, tendre, virulente et désespérante sur toutes ces sortes de trappes qui prennent l’homme au piège et l’incarcèrent. Il poursuit inlassablement cette sorte de radiographie de l’espèce. On sent chez Leblanc l’homme de cinéma. Le regard qu’il propose est, pour en augmenter la violente acuité, érigé en œuvre d’art, en instant arrêté et traité avec une virtuosité confondante : éclairages époustouflants, compositions et mises en espace léchées, expressivité du jeu des acteurs, magnifique palette de couleurs, sens aigu de l’atmosphère.

(...) La caricature, l’incrimination, la tendresse, la provocation, l’esthétisme raffiné, l’émotion, l’attentat, l’humanité, le camouflet, la condamnation, la pensée et la subtilité sont enroulés dans une faramineuse pelote intime. Ces cocktails de contraires entremêlés font des compositions détonantes, littéralement dérangeantes, qui nous sortent d’un confort de la pensée mais plus encore de l’aveuglement bienséant, de l’ignorance apaisante. 

(...) Ces images-là, au propre, sont saisissantes, elles agrippent, elles accrochent, elles emboutissent même quelquefois. (...) Leblanc est un montreur d’êtres. Et voilà montré, exhibé avec un talent insidieux, l’être incarcéré dans son propre zoo humain, dans les trappes de ses phantasmes, de ses obsessions, de ses vices, de ses rejets, de ses cécités volontaires et meurtrières, de ses propres gouffres. Dans cet univers, il y a le bourreau de soi-même, heureux, inconséquent, il y a la victime de soi-même, consentante, abandonnée, il y a celui qu’on pousse dans la marge, qu’on méprise, qu’on isole, qu’on frappe à mort, qu’on humilie, qu’on écarte, qu’on instrumentalise. L’homme est aussi vu, dénoncé dans ses insolences répugnantes, ses appétits démesurés, ses haines, ses aversions obscènes.

Dans l’édification de sa comédie humaine, Leblanc culmine dans la conciliation cohérente des dimensions sociale et artistique. Cet équilibre est assez rare pour être désigné. Plus qu’un moraliste, Leblanc est un esthète inspiré qui invente le pamphlet visuel. Il éreinte et adresse des signes de solidarité, des messages de tendresse, il porte par l’image, d'une façon brutale et incisive, des idées nobles, il n’hésite pas à parsemer ses déclarations visuelles de bombes insolites et drôles et sur la scène de son objectif, tout le théâtre humain se joue, du sordide au drôle, en passant par l’ignoble ou le poignant.

(...)

Denys-Louis Colaux

 

 

Pour la réalisation de celle-ci, je me suis inspiré des "20 critères de discrimination prohibés par la loi" :

 

L'âge / L'apparence physique / L'appartenance réelle ou supposée à une ethnie, à une nation ou à une race / L'appartenance ou non à une religion / L'état de santé / L'orientation sexuelle / L'identité sexuelle / La grossesse / La situation de famille / Le handicap / Le patronyme / Le sexe / Les activités syndicales / Les caractéristiques génétiques / Les mœurs / Les opinions politiques / L'origine / Le lieu de résidence

(Source: défenseur des droits)

 

 

 

"The Existential Prisons of Pierre Leblanc"

 

Le 116, a contemporary art center based in Montreuil, welcomes Belgian photographer Pierre Leblanc’s exhibition "Discriminations".  This series portrays individuals in cells which incarnate the twenty discriminations* prohibited by law, ranging from sexual orientation, health, and even to handicaps.  The images are on view through April 16th.

Pierre Leblanc offers, with a razor-sharp acuteness, a new series of his photographic vision of the human comedy.  Assisted by his head cameraman David Le Mevel, he perpetuates his vigorous, satyric and poetic gesture of dead weight.

Here, in the narrow,  deleterious and suffocating space of a prison which metamorphosizes existential isolation cells (physical, psychological, or mental), he returns with a fierce, tender, virulent and despairing production of all these kinds of  traps that ensnare and incarcerate man.  He tirelessly pursues this sort of x-ray of the species.  One feels like Leblanc is a cinematic professional.  The look that he offers, to increase the violent sharpness created by the work of art,  is a stationary moment treated with a confidant virtuosity:  breathtaking lighting, polished composition and staging, expressive acting, magnificent color palette, and acute sense of atmosphere.

Denys-Louis Colaux (Excerpt)

 

 

*20 grounds of discrimination :

 

Age/ physical appearance/ real or supposed affiliation to an ethnicity, nation, and race/ affiliation or non-affiliation to a religion/ state of health/ sexual orientation/

sexual identity/ pregnancy/ marital status/ handicap/surname/ sex/  union activities/genetic characteristics/ traditions and customs/

political opinions/ background/ place of residence.

(Source: défenseur des droits)

 

 

 

 

 

 蒙特勒伊: 皮埃尔·勒布朗

 

法国蒙特勒伊Le116当代艺术中心展出比利时摄影师皮埃尔·勒布朗(Pierre Leblanc)的作品《歧视》。这组肖像作品拍摄的是小屋中的人物个体,具象化的表现了法律明令禁止的二十种歧视,其中包括性别歧视、健康程度以及残障等。展览至4月16日结束。

皮埃尔·勒布朗的这组全新作品,从摄影的角度表现犀利的戏剧效果。他在首席摄影师戴维·勒梅韦尔协助下完成的作品拍摄。作品保持了他一贯的摄影风格,充满活力、讽刺和优雅的肢体语言。

独立的小屋如同监牢,狭窄而让人窒息,从身体、心灵和精神上给人以折磨。作品中充满将人牢牢囚禁的残暴、脆弱、有毒害以及绝望。摄影师皮埃尔·勒布 朗一直不知疲倦的拍摄这类作品,营造出电影制作的感觉。让人窒息的灯光、精心布置的画面构图和舞台效果,触动人心的表演,卓越的色彩运用,让人紧张的氛围 等,他用精湛的技艺呈现出完美的艺术作品。

 

 

 

 

FORMATS et TIRAGES :

 

Impressions sur papier Hahnemühle Photo Silk Baryta 310g

Contrecollage sur Alu 2mm

Tirages limités à 8 exemplaires, vendus avec certifiact d'authenticité

Cadres en bois, patinés, tous réalisés sur mesure.

 

 

 

Ces photographies sont soumises à la législation française sur le droit d'auteur selon l'article L.111-1 du code de la propriété intellectuelle.

Toute reproduction même partielle sans consentement écrit de l'auteur est considéré comme contrefaçon.